Juin le mois du Sacré-Cœur

Sacré-Cœur

La fête du Sacré-Cœur est une solennité célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte (19 jours après la fête). La dévotion au Sacré Cœur est liée à sainte Marguerite-Marie Alacoque, elle invite à fixer l’attention sur le cœur aimant de Jésus, compatissant et miséricordieux.

Quelques saints du mois

4 juin : Fête de la Pentecôte. La Pentecôte marque la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres et la naissance de l’Eglise.                                                                                                                           Le Livre des Actes des apôtres (2,1-13) rapporte l’évènement qui s’est passé au Cénacle à Jérusalem, 50 jours après la résurrection du Christ. « Quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils (les apôtres) se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues« .

Ainsi, la Pentecôte chrétienne est la fête du don de l’Esprit Saint.

5 juin : Saint Boniface de Mayence, évêque et martyr.

13 juin : Saint Antoine de Padoue, prêtre et docteur.

23 juin : Sacré-Cœur  de Jésus.

24 juin :  Naissance de saint Jean-Baptiste

27 juin : Notre-Dame du Perpétuel Secours

29 juin :  Saints Pierre et Paul, Apôtres. On ne peut les séparer. Ils sont les deux piliers de l’Eglise.

L’Amour n’est pas aimé

JésusCe cri de tristesse est souvent attribué à saint François d’Assise le grand amant de la Passion du Christ, crucifié lui-même à la ressemblance de son maître. Mais Thomas de Celano nous dit seulement qu’il répétait souvent : « Amor amandus est » : « Il faut aimer l’Amour« . Peu importe, ce cri poignant on le trouve tel quel chez saint Claude la Colombière, directeur de sainte Marguerite-Marie et confident des demandes du Sacré-Cœur : « Il aime et II n’est point aimé …« . La « dévotion au Sacré-Cœur » a pour objet précis l’amour méprisé du Cœur du Fils de Dieu dont on honore les souffrances intérieures : elles lui ont fait porter par avance l’angoisse de toute l’ingratitude des hommes sans que personne voulût s’affliger avec Lui. « Rendre amour pour amour et réparer les outrages« , telle est la consigne du Père Croiset, l’un des derniers confidents de la Sainte du Sacré-Cœur. Le Sacré-Cœur souffre du mépris des chrétiens mais surtout du mépris des âmes consacrées : « les autres se contentent de frapper sur mon corps, mais ceux-ci atteignent mon cœur« .

On retrouve à Fatima, et l’Amour : « le Seigneur veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé« , et l’Amour méprisé : « Aie pitié du Cœur de ma Sainte Mère qui est couvert d’épines que les hommes ingrats lui enfoncent à tout instant sans qu’il y en ait qui fassent acte de réparation pour les arracher ».

Et la Sainte Vierge dit à sœur Lucie ( 10 décembre 1925 ) : « Toi, du moins, aie soin de me consoler« . Lire la suite

Avec ou sans cœur

03 juin 2016, Fête du Sacré-Cœur de Jésus. J’écoute ce matin le résumé des nouvelles à la radio. Paris sous les eaux, grève dans les transports, colère turque Euro-foot J-7… à la une ce vendredi !

Qui parle du Sacré-Cœur ?

Coeur de JésusQui parle de ton Cœur, Seigneur Jésus ? C’est le cas de le dire « silence radio. » Même à l’intérieur de l’Eglise, la fête sera limitée au petit nombre des assistants à des messes trop rares. Je suis saisi par le contraste entre les agitations de ma grande communauté humaine et la réalité profonde d’un Amour ignoré, marginalisé, sec, rejeté.

J’ai peur pour les enfants d’aujourd’hui. J’ai peur qu’il ne soient les victimes de constructions humaines élaborées sans âme, sans ce tissu conjonctif que seul l’Amour issu de ton Cœur, Seigneur est capable de créer. Si le Seigneur ne bâtit la maison, c’est en vain que travail les maçons.(Psaume 126) Lire la suite

Qu’est-ce que la Garde d’Honneur ?

Sacré Cœur de JésusLa Garde d’Honneur du Sacré-Cœur a  

  • pour point de départ le Calvaire où Jésus sur la Croix a le Cœur ouvert et transpercé par la lance du soldat, un Cœur qui est toujours vivant mais continuellement blessé par nos péchés ;
  • pour modèles la Très Sainte Vierge Marie, Saint Jean et Sainte Marie Madeleine, les premiers Gardes d’Honneur qui se tiennent au pied de la Croix.

La Garde d’Honneur du Sacré Cœur de Jésus est une œuvre merveilleuse qui a été établie par Sœur Marie du Sacré Cœur Bernaud à la Visitation de Bourg en Bresse le Jeudi-Saint 1863. Elle permet de transformer les actions les plus indifférentes en autant d’actes d’amour. Elle met en contact le cœur humain avec le Cœur Sacré de Jésus présent dans le tabernacle. Ce n’est pas seulement une pratique de piété, mais un moyen d’union, de réparation, d’offrande, d’apostolat. Elle éclaire d’une lumière nouvelle les intelligences sur les besoins de notre temps, les maux actuels et leurs remèdes. Elle fournit à la volonté les moyens pour se perfectionner en utilisant des actes quelconques, dans la fidélité à son devoir d’état. Lire la suite