La prière

Les prières dites « officielles », de l’Eglise », sont celles que nous apprenons dès notre plus jeune âge : le ‘Notre Père’, le ‘Je vous salue, Marie’… Et bien d’autres.

Prière

Prier ce n’est pas réciter des formules, si belles soient-elles,. C’est parler à Quelqu’un, dialoguer avec Dieu, Lui dire nos joies et nos soucis, nos souffrances et nos espérances.

Le louer, le glorifier…

Lui demander son aide dans les moments difficiles : « Demandez et vous recevrez », nous dit Jésus.

Le remercier pour tout ce que nous vivons de grand et de beau, pour tout ce qu’Il nous donne : les autres, nos familles, nos amis, les beautés de la nature et de la vie… Il y a tant de raisons pour rendre grâce à Dieu et pour Lui dire notre joie d’être ses enfants. Lire la suite

Apprendre à prier

Jésus disait à ses disciples de toujours prier sans se décourager

apprendre à PrierPourquoi prier ?

Si Jésus nous dis que c’est une nécessité, c’est que vraiment c’est important. Mais il s’agit de voir pourquoi c’est si important.

  • Recherche scientifique actuelle : « la méditation diminue les symptômes des troubles anxieux et améliore l’attention, la mémoire, l’immunité, la gestion des émotions, les performances cognitives et scolaires, tout comme la créativité. » Nous en avons donc un besoin, même biologique.
  • Laisser Dieu être Dieu : Dieu est bon et veut le meilleur pour chacun de vous. Il sait même bien mieux que vous ce qui est bon pour vous, puisqu’il vous a créés. Du coup, au lieu de chercher sans cesse à lui dicter ce qu’il doit faire pour vous, donner-lui de l’espace pour qu’il fasse ce qu’il veut ! Laissez-le être Dieu…
  • Laisser Dieu me façonner comme il le veut
  • Offrir quelque chose à Dieu : du temps
  • Passer du temps avec Dieu pour devenir amis (cf. Petit Prince et Renard)

Comment prier ?

Lire la suite

La prière de demande pour des choses, pour des personnes ?

prier« Étant donne les prévisions météorologiques, il ne serait pas prudent de faire cette semaine les prières pour la pluie. » Cette déclaration d’un évêque anglais dans son bulletin diocésain est pleine d’humour, mais elle pose avec sagesse une question grave : que signifie la prière de demande pour des choses, pour des personnes ?

Un bon conseil : il faut prier pour la pluie, pour le soleil, pour la santé, la réussite, mais avec sagesse et humour. Une grave inondation menace un gros village, le curé est devant son église. Les pompiers passent : « Il faut partir, monsieur le curé, l’eau arrive. » – « Merci les amis, moi je vais prier Dieu. » Deux heures après, l’église est envahie par les eaux. « Venez dans la barque, monsieur le curé ! » – « Non, je reste prier. » Deux heures après, le curé est debout sur l’autel, la barque traverse l’église : « Venez, ça va encore monter. » – « Non, je prie Dieu. » Monsieur le curé est noyé. Il arrive au ciel et se plaint à saint Pierre : « Le Seigneur n’a pas écouté ma prière, il m’a laisse tomber ! » Au conseil divin suivant, saint Pierre rapporte la plainte du curé. « Comment, je l’ai laissé tomber, se fâche le Seigneur. Je lui ai envoyé trois fois les pompiers ! »

Lire la suite

Prier, c’est très bien … Mais encore faut-il en trouver le temps !

La prière semble être devenue une denrée de luxe pour personnes privilégiées en ce monde où tout va en accéléré !

Mais, regardons de plus près notre existence : Il y a des choses que nous aimerions faire et que nous ne faisons pas faute de temps.

Il y a d’autres choses pour lesquelles nous finissons toujours par trouver du temps parce qu’elles nous passionnent…

L’aventure de la prière me passionne-t-elle ou non ?

Suis-je assez passionné de Dieu pour m’offrir à une relation vivante avec lui ?

Il n’est pas indispensable de prendre un temps de prière qui n’en finit plus ! Chacun doit donner ce qu’il peut en fonction de ses occupations et de son appel propre… Du moment que ce temps soit vraiment donné, sérieusement, fidèlement, régulièrement…

Oui, régulièrement ! Lire la suite

Manières erronées de prier

8. Déjà au cours des premiers siècles, s’insinuèrent dans l’Église des manières erronées de prier. Quelques textes du Nouveau Testament en font connaître les traces (cf. 1 Jn.4,3 ; 1 Tm.1,3-7 et 4,3-4). Dans la suite, on peut remarquer deux déviations fondamentales: la fausse gnose et le messalianisme, dont se sont occupés les Pères de l’Eglise. De cette expérience chrétienne primitive et de l’attitude des Pères, on peut apprendre beaucoup pour faire face à la problématique contemporaine.

Contre la déviation de la fausse gnose, les Pères affirment que la matière est créée par Dieu, et que comme telle, elle n’est pas mauvaise. Ils soutiennent en outre que la grâce, dont la source est toujours l’Esprit-Saint, n’est pas un bien propre de l’âme, mais doit être implorée de Dieu comme un don. L’illumination ou connaissance supérieure de l’Esprit (« gnose ») ne rend donc pas superflue la foi chrétienne. Enfin pour les Pères le signe authentique d’une connaissance supérieure, fruit de la prière, est toujours l’amour chrétien. Lire la suite

Quelques aspects de la méditation chrétienne

1. Chez beaucoup de chrétiens de notre temps, le désir est très vif d’apprendre à prier d’une manière authentique et approfondie, malgré les nombreuses difficultés que la culture moderne oppose à l’exigence ressentie de silence, de recueillement et de méditation. L’intérêt que des formes de méditation liées à certaines religions orientales et à leurs modes particuliers de prière ont suscité ces dernières années, même parmi les chrétiens, est un signe non négligeable de ce besoin de recueillement spirituel et de profond contact avec le mystère divin. Toutefois, face à ce phénomène, on a aussi ressenti de divers côtés la nécessité de pouvoir disposer de critères sûrs, au plan doctrinal et pastoral, qui permettent d’éduquer à la prière, dans ses multiples manifestations, tout en demeurant dans la lumière de la vérité révélée en Jésus, grâce à l’authentique tradition de l’Église.   Lire la suite