Le pape François prie et invite à prier pour les Coptes

Prière pour les CoptesDans la cathédrale de Gênes, le pape François a prié en silence avec le clergé et les consacrés, pour les Coptes, ce samedi 27 mai 2017, vers 10 h, au lendemain de l’attentat qui a frappé des pèlerins du monastère Saint-Samuel.

La veille, le pape avait adressé un télégramme au président égyptien Al-Sissi, condamnant cette violence « barbare ».

Le pape est “profondément attristé” à la nouvelle de cette “attaque barbare dans le centre de l’Egypte” et par “la perte tragique de vies et les blessures causées par cet acte de haine insensé”.

Il exprime sa “sincère solidarité avec les personnes touchées par cet outrage violent” et spécialement pour “les enfants qui ont perdu la vie”.

Le pape “recommande les âmes des défunts à la miséricorde du Tout–Puissant”, et il assure “les familles en deuil” et “tous ceux qui ont été blessés” de ses “ardentes prières”. Lire la suite

le pape se confie

Pape FrançoisA l’occasion de la conclusion du Jubilé de la miséricorde, le pape François a accordé un entretien à la chaîne italienne TV2000. Au fil de l’échange avec le directeur de la chaîne Paolo Ruffini et le directeur de l’information Lucio Brunelli, le pape aborde des thèmes variés : le Jubilé, la condition des prisonniers, le respect de la vie. Mais aussi des sujets plus personnels : ses tentations, sa vision des flatteurs, son remède contre le stress, et l’utilité du sens de l’humour.

Dans la transcription intégrale de l’entretien publiée par la chaîne télévisée de la Conférence épiscopale italienne, le pape évoque en ces termes l’Année de la miséricorde : « Le fait que le Jubilé n’ait pas eu lieu seulement à Rome, mais dans tous les diocèses du monde, (…) l’a un peu universalisé… Et cela a fait tant de bien, parce que c’était toute l’Eglise qui vivait ce Jubilé ».

« L’amour de la vie quelle que soit la situation »

Il voit cette année comme « une bénédiction du Seigneur » et « un grand pas en avant » dans le processus déjà entamé par ses prédécesseurs. La miséricorde, ajoute-t-il, est « un besoin » du monde, qui souffre de « la maladie de la fermeture du cœur, de l’égoïsme ». Les fruits de cette année ? Avec les graines semées, « le Seigneur fera grandir de bonnes choses, simples, quotidiennes, dans la vie des gens, mais pas spectaculaires », estime-t-il. Lire la suite

Le pape et le catholicos Gewargis III prient ensemble pour la paix

prière pour la paix

Irak et Syrie: Le pape François et le catholicos Mar Gewargis III, patriarche de l’Église assyrienne de l’Orient, ont élevé ensemble une prière pour la paix au Moyen-Orient, en particulier en Irak et en Syrie, le 17 novembre 2016. Durant leur rencontre au Vatican, le pape a condamné « la violence terrible de conflits sanguinaires qu’aucune motivation ne peut justifier ni permettre ».

« Cette rencontre et la prière que nous élèverons ensemble, aujourd’hui, au Seigneur invoquent précisément le don de la paix », a expliqué le pape dans son discours. « Nous sommes consternés, a-t-il souligné, par ce qui continue de se produire au Moyen-Orient, spécialement en Irak et en Syrie. Là-bas se déverse sur des centaines de milliers d’enfants innocents, de femmes et d’hommes la violence terrible de conflits sanguinaires qu’aucune motivation ne peut justifier ni permettre ». Lire la suite