Rajouter de l’amour pour que l’amour puisse venir

Une petite histoire souriante sur le Baptême Par le Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine

Publicités

L’amour aux yeux ouverts

Bougie en forme de coeurChacun peut se donner du plaisir,
– et peut en procurer aux autres –
Nul ne peut se donner du Bonheur.
Le Bonheur ne vient que des autres, comme par ricochet,
dans la mesure où l’on a rendu l’autre heureux.
C’est cela aimer. C’est exactement cela.
Chercher chaque jour à faire le Bonheur de l’autre, sur la terre et dans l’au-delà.

L’Amour, encore l’Amour, toujours l’Amour.

Si vous ne comprenez pas l’Amour, mes enfants,
vous ne pouvez rien comprendre,
ni à Moi, ni à vous-mêmes, ni à rien.
Car J’ai tout fait d’amour…

Tout plaisir est facile : il n’y a qu’à se baisser pour le ramasser.
Le Bonheur est difficile à donner : il faut monter pour le cueillir… Lire la suite

L’Amour n’est pas aimé

JésusCe cri de tristesse est souvent attribué à saint François d’Assise le grand amant de la Passion du Christ, crucifié lui-même à la ressemblance de son maître. Mais Thomas de Celano nous dit seulement qu’il répétait souvent : « Amor amandus est » : « Il faut aimer l’Amour« . Peu importe, ce cri poignant on le trouve tel quel chez saint Claude la Colombière, directeur de sainte Marguerite-Marie et confident des demandes du Sacré-Cœur : « Il aime et II n’est point aimé …« . La « dévotion au Sacré-Cœur » a pour objet précis l’amour méprisé du Cœur du Fils de Dieu dont on honore les souffrances intérieures : elles lui ont fait porter par avance l’angoisse de toute l’ingratitude des hommes sans que personne voulût s’affliger avec Lui. « Rendre amour pour amour et réparer les outrages« , telle est la consigne du Père Croiset, l’un des derniers confidents de la Sainte du Sacré-Cœur. Le Sacré-Cœur souffre du mépris des chrétiens mais surtout du mépris des âmes consacrées : « les autres se contentent de frapper sur mon corps, mais ceux-ci atteignent mon cœur« .

On retrouve à Fatima, et l’Amour : « le Seigneur veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé« , et l’Amour méprisé : « Aie pitié du Cœur de ma Sainte Mère qui est couvert d’épines que les hommes ingrats lui enfoncent à tout instant sans qu’il y en ait qui fassent acte de réparation pour les arracher ».

Et la Sainte Vierge dit à sœur Lucie ( 10 décembre 1925 ) : « Toi, du moins, aie soin de me consoler« . Lire la suite

L’Amour Infini

Mère Louise MargueriteIl faut à Dieu un nom qui puisse qualifier tout à la fois le Créateur et le Sauveur ; qui renferme en lui même l’idée de la toute-puissance, de la sagesse infinie, de la justice, de la bonté, de la miséricorde, de la grandeur, de la force, de la douceur, de la beauté, du bien absolu ; de l’éternité sans commencement ni fin.

Un nom qui puisse convenir aussi bien à Dieu, pur esprit, qu’à Dieu fait homme, à Dieu Père, à Dieu Fils, à Dieu Esprit-Saint, un nom qui dise à la fois l’Unité et la Trinité de Dieu ; un nom qui raconte toutes ses œuvres ; un nom qui explique tous ses mystères de gloire et d’abaissement. Lire la suite

Convertissez-vous à l’amour et à la justice

« Les larmes des mères de Naples, mélangées à celles de Marie, la Mère céleste », appellent les criminels à la conversion : « Aujourd’hui, humblement, comme un frère, je leur redis : convertissez-vous à l’amour et à la justice ! », déclare le pape au cours de son voyage apostolique à Naples, en Campanie, ce samedi 21 mars 2015.

Le Pape à Naples

Après avoir visité le sanctuaire marial de Pompéi à 8h du matin, le pape a rejoint Naples, où il a rencontré la population dans la banlieue de Scampia. Puis il s’est rendu au cœur de la cité pour une messe, sur l’immense place du Plébiscite de 25.000 m².

Lire la suite

Qu’est-ce que l’amour ?

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens – Chapitre 13

01 J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
02 J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.
03 J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.
04 L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;
05 il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;
06 il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
07 il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
08 L’amour ne passera jamais. Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera, la connaissance actuelle sera dépassée.
09 En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.
10 Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.
11 Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j’ai dépassé ce qui était propre à l’enfant.
12 Nous voyons actuellement de manière confuse, comme dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu.
13 Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c’est la charité.