Pommes de terre à la bretonne et œufs cocotte.

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

«Nous vivons le Temps pascal comme un unique jour de joie ! », sourit Sœur Marie-France. La Résurrection du Christ met cette joie dans les cœurs ; les douceurs de la cuisine la répandent parmi les sœurs et ceux qu´elles accueillent. Les pommes de terre au beurre dorent et parfument l´office, la crème épaisse tapisse les ramequins où trôneront les œufs, vedettes et symboles de ces 50 jours. Le secret de sainte Hildegarde pour garder la joie ? Une pincée de muscade !

Une quinzaine de sœurs Bénédictines du Saint Sacrement vivent au monastère de Bayeux en Normandie. Le lien l’unité c’est le Christ la prière et la charité fraternelle.

pomme de terre à la Bretonne

Oeuf cocotte

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères » en haut dans la barre de menus.

Les galettes de Gombault une recette de carême

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

Quand frère Hervé-Marie épluche les oignons, ce n´est pas pour faire pénitence ! S´il pleure, il rappelle malicieusement saint Paul, « je pleure avec ceux qui pleurent », et les plonge dans l´eau. Les galettes de Gombault crépitent dans la sauteuse ; Frère Hervé-Marie les surveille, les retourne, les réserve. Recette de Carême à l´abbaye, elles vont permettre aux moines « de tenir jusqu´à Pâques, jusqu´à la Résurrection du Seigneur ». Goûtez aussi les œufs pochés, délicatement posés sur une béchamel à l´oseille… et tentez d´éviter le péché de gourmandise !

Galettes de Gombault

les moines doivent toujours vivre comme pendant le Carême, c’est sûr !
Mais peu d’entre eux ont ce courage.
C’est pourquoi nous recommandons de garder une vie très pure,
au moins pendant le Carême, et donc d’effacer pendant ces jours saints
toutes les négligences du reste de l’année.

(Règle de saint Benoît, chapitre 49)

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères » en haut dans la barre de menus.

Du pain pour l’hiver

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

Avez-vous du pain rassis ? Vous êtes presque dans la panade ! La panade, « c´est une recette de carême ou de jeûne », explique soeur Marie-France. « Mais je peux vous dire qu´au monastère, on attend ces jours-là pour la déguster… ». La soeur cuisinière tourne le pain dans l´eau bouillante, rajoute l´inévitable crème de Normandie, et raconte comment un moine lui a donné, toute jeune, le goût de la vie bénédictine. À Bayeux, les sœurs ne vivent pas que de pain, mais, en soupe ou doré, il aide à passer l´hiver.

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères » en haut dans la barre de menus.

Croustades monastiques pour l´ hiver

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

A Fontgombault, les quatre cuisiniers ont préservé un peu d´été dans leurs bocaux et, au cellier, quelques pommes ; l´hiver sera doux. Doux comme les « croustades monastiques » du Frère Hervé-Marie, qui tourne sur le feu sa béchamel, l´assaisonne et la colore avec les précieuses tomates. Doux comme le souvenir de son appel à rejoindre ici le Seigneur Jésus. Doux comme les fruits de septembre, cuits dans la gelée de cassis et qui rendront aux moines un peu des forces dépensées sans compter pour louer Dieu.

croustade

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères » en haut dans la barre de menus.

Gâteau aux noix du temps de Noël

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

recette

Au cœur d´un Bayeux couvert de guirlandes lumineuses, les Bénédictines du Monastère Sainte-Trinité s´apprêtent à rompre leur jeûne de l´Avent, leur joyeuse préparation du cœur et du corps à la venue du Seigneur. Sœur Marie-Jean avait récolté les fruits du gros noyer cet automne ; Mère Jean-Marie les décortique. Sœur Marie-France en fait d´abord sous nos yeux une crème de noix, puis le gâteau, son glaçage, ses pralines… Incorporer la poudre de noix aux blancs d´œuf sans les casser impose une délicatesse qui pourrait bien inspirer nos relations avec les autres durant le temps de Noël, suggère notre cuisinière préférée… Recette complète recueillie par François Lespès et mise à votre disposition sur ktotv.com/cuisine.

 

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères » dans la barre de menus.

Soupe et tarte sucrée, au potiron

A Notre-Dame de Fontgombault, Frère Hervé-Marie retourne à ses fourneaux. L´Avent est un temps d´intériorité et d´ascèse, un petit carême, pour les moines de l´abbaye bénédictine – un temps pour des recettes simples et bonnes, nourrissantes. Toutes les variétés de potirons du potager sont alors bienvenues, des citrouilles aux butternuts ; « tout a été créé par Dieu pour l´homme !», sourit le cuisinier. A vous de le suivre pas à pas, « avec des couteaux qui coupent ! », comme disait son prédécesseur, le solide Frère Clément.

recette

La tarte aux châtaignes

Charlotte Martin

N’hésitez pas à commenter et à partager sur les réseaux sociaux, merci.

La tarte aux châtaignes

La cuisine des monastères : premier épisode

Le soleil est levé sur la cathédrale de Bayeux et le monastère de la Trinité. Sœur Marie-France, bénédictine du Saint-Sacrement, est aux fourneaux. Pas question de dévoiler la recette secrète du gâteau de la Toussaint, mais nous aurons le droit de goûter la tarte aux châtaignes de Monique. Le beurre de Normandie est bien mou – c´est épatant pour pétrir la pâte brisée, du bout des doigts, puis l´étaler doucement avec le rouleau. Comme dit soeur Marie-France : « au début, on a l´impression que ça n´avance pas, et à un moment, on s´aperçoit que ça y est, la pâte a pris la bonne forme… un peu comme dans la vie spirituelle ». Recette compète et familiale à suivre dans ce deuxième épisode de La Cuisine des monastères.tarte

tarte aux chataignes

N’hésitez pas à commenter et à partager sur les réseaux sociaux, merci.

Charlotte Martin

Pour son premier épisode, La Cuisine des Monastères vous emmène à l´abbaye Notre-Dame de Fontgombault, pour y découvrir une préparation simple et délicieuse en harmonie avec les lieux. Le cuisinier, Frère Hervé-Marie, nous ouvre le cahier où il a recueilli les recettes de ses prédécesseurs, dont celle d´un Frère Martin amateur de pommes. Pommes des vergers de l´abbaye, lait, œufs et sucre, et le pain que l´on ne saurait gâcher ; à vos fourneaux !

Charlotte Martin

pour 6/8 personnes

-1 kg de pommes

-Croutons de pain rassis

-10 œufs

-1,5 litre de lait entier

-Sucre en poudre

charlotte

La tarte aux châtaignes

N’hésitez pas à commenter et à partager sur les réseaux sociaux, merci.