Notre Dame de Romay

La chapelle se situe dans le voisinage de Paray-le-Monial. L’édifice paraît remonter au XΙ siècle.

Chapelle de Romay
Chapelle de Romay

Une chapelle à répit

Au 19eme siècle le sanctuaire devient de plus en plus important, et la statue de la Vierge sera couronnée par le pape Léon XIII le 17 juillet 1896 à la demande de l’évêque d’Autun, Mgr Perraud. On y amenait les nourrissons morts nés afin de leurs trouver un dernier souffle de vie pour les baptiser avant de les inhumer.

Aujourd’hui, cette chapelle reste un lieu de pèlerinage fréquenté.

Une respectable personne se fait l’écho d’un grand nombre d’âmes chrétiennes en redisant à qui veut l’entendre : « Notre Dame de Romay accorde tout ce qu’on lui demande : aussi j’ai une grande confiance en Elle« . Elle cite plus d’un fait à l’appui de son affirmation.  Lire la suite

Publicités

Notre Dame de Buglose

J’ai découvert ce Sanctuaire à l’occasion d’un séjour dans les Landes, au sud ouest de la France.

Le sanctuaire de Notre-Dame de Buglose est édifié de 1850 à 1865 dans la commune de Saint-Vincent-de-Paul, qui s’est appelée Pouy jusqu’en 1828 avant d’être renommée en l’honneur de Vincent de Paul, natif du lieu en 1581.

Nous savons qu’au XV siècle, la Madone était déjà vénérée dans ce quartier du village de Pouy. En 1570, Montgomery et les armées huguenotes saccagent, brûlent églises et monastères. Pour préserver la statue de Notre Dame, des Habitants de la paroisse la cachent dans une zone humide au nord du hameau.                                         Cinquante ans plus tard, en 1620, grâce à l’un de ses bœufs parti à distance du troupeau, un pâtre s’aperçoit qu’un des bœufs dont il a la garde a pris l’habitude de se réfugier dans un coin du marécage où jaillit une source d’eau vive. Il découvre la statue enfoncée dans la vase. Celle-ci est bien vite retirée du marais, nettoyée avec soin et dressée sur un socle… Les chrétiens du pays viennent alors spontanément vénérer Marie en ce lieu. Mgr Jean-Jacques du Sault, évêque de Dax, décide de transporter la statue dans un lieu plus propice à l’accueil des pèlerinages : l’église du village du Pouy voire, dit-on la cathédrale de Dax.

Statue de Notre Dame
     la Mère et l’Enfant couronnés

La tradition rapporte que la statue est mise alors sur une charrette tirée par deux bœufs.

La procession commence, accompagnée de prières et de chants mais subitement, après trois ou quatre cents pas, les bêtes s’immobilisent et l’aiguillon n’y fait rien, elles refusent d’avancer. On lit dans cet événement un signe du ciel et Mgr du Sault, décide alors de bâtir à cette endroit une chapelle. Lire la suite