Les galettes de Gombault une recette de carême

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

Quand frère Hervé-Marie épluche les oignons, ce n´est pas pour faire pénitence ! S´il pleure, il rappelle malicieusement saint Paul, « je pleure avec ceux qui pleurent », et les plonge dans l´eau. Les galettes de Gombault crépitent dans la sauteuse ; Frère Hervé-Marie les surveille, les retourne, les réserve. Recette de Carême à l´abbaye, elles vont permettre aux moines « de tenir jusqu´à Pâques, jusqu´à la Résurrection du Seigneur ». Goûtez aussi les œufs pochés, délicatement posés sur une béchamel à l´oseille… et tentez d´éviter le péché de gourmandise !

Galettes de Gombault

les moines doivent toujours vivre comme pendant le Carême, c’est sûr !
Mais peu d’entre eux ont ce courage.
C’est pourquoi nous recommandons de garder une vie très pure,
au moins pendant le Carême, et donc d’effacer pendant ces jours saints
toutes les négligences du reste de l’année.

(Règle de saint Benoît, chapitre 49)

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères » en haut dans la barre de menus.

Défi de carême lancé par le pape François

BiblePendant les quarante jours du carême, en tant que chrétiens, nous sommes invités à suivre les traces de Jésus et à affronter le combat spirituel contre le Malin par la force de la Parole de Dieu. Pas par notre parole, c’est inutile. La Parole de Dieu : elle, elle a la force pour vaincre Satan. Il faut donc se familiariser avec la Bible : la lire souvent, la méditer, l’assimiler. La Bible contient la Parole de Dieu, qui est toujours actuelle et efficace.

Quelqu’un a dit : qu’est-ce qui se passerait si nous traitions la Bible comme nous traitons notre téléphone portable ? Si nous la portions toujours avec nous – ou au moins le petit Evangile de poche – : qu’est-ce qui se passerait ? Si nous revenions en arrière quand nous l’oublions. Tu oublies ton téléphone portable : « Oh je ne l’ai pas, je retourne le chercher. » Si nous l’ouvrions plusieurs fois par jour. Si nous lisions les messages de Dieu contenus dans la Bible comme nous lisons les messages du portable, qu’est-ce qui se passerait ? Lire la suite

Bien-aimés de Dieu

ouvre tes brasNous voici arrivés au seuil du Carême, ce saint temps où nous faisons un effort pour nous rapprocher du Seigneur, pour éviter ce qui nous éloigne de lui et l’attriste, et pratiquer ce qui nous rapproche de lui et le réjouit. Un temps de conversion.

Le Seigneur, lui, de son côté, est proche de nous. Il est présent à chaque instant de notre vie, il connait nos pensées, nos sentiments, tout ce que nous traversons.
Le ‘problème’ n’est pas de son côté mais du nôtre. Si nous n’avons pas encore perçu sa présence, son amour pour nous, sa paix, reconnu la joie qu’il donne quand nous agissons et pensons comme lui, c’est le plus souvent par un manque de présence à nous-mêmes, dans la vérité de ce que nous vivons. Même quand nous prions, nous pouvons le faire sans être conscient de sentiments ou de pensées qui pourtant nous habitent et ne sont pas selon le Seigneur, et qui donc nous éloignent, nous séparent de lui, qui est pourtant le plus proche de moi qu’il soit possible d’être et qui souffre de me voir ainsi séparé de lui et plus ou moins malheureux, alors qu’il voudrait tant me prendre sur son Coeur comme un Père son enfant bien-aimé.

Le Seigneur est là pour me sauver.

Lire la suite

Mars temps de Carême

carêmeLe Carême commence le Mercredi des cendres, et s’achève le jour de Pâques. La Semaine Sainte – dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix. Le Samedi saint au soir et le dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ.

La durée du Carême – quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise ; elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert entre son baptême et le début de sa vie publique. Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

Un temps de conversion

Lire la suite

Conversion et Carême

CarêmeIl fut un temps où j’étais fervent, généreux, sans compromis. Le Christ entrait chez moi en ami, en intime. Je lui avais donné la clé de la porte arrière, il entrait comme il voulait. Je brûlais. Peu à peu, ces visites m’ont gêné : entrant par derrière, il traversait inévitablement mon domaine plus personnel où, depuis un temps, le désordre s’installait. Il me demandait des explications que j’écartais évasivement, prétextant mon manque de temps, mes occupations…

Un jour, il trouva la porte arrière fermée.

Il fit le tour, entrant par la porte officielle. Je me suis excusé : « J’ai égaré la clé. » Depuis je le reçois encore, mais par cette porte du tout-venant, quand d’autres sont là, ce qui me préserve de ses questions plus directes. Nous en sommes aux politesses, aux conversations de routine. Lire la suite