Saint Antoine de Padoue, le Saint aux miracles.

Saint AntoineIl naquit à Lisbonne en 1195 et il mourut à Padoue, le 13 juin 1231.

Il fut nommé prédicateur et professeur de théologie de ses frères à Bologne puis à Toulouse, Montpellier, Limoges, Milan et Padoue.

Saint Antoine est aussi connu comme Thaumaturge, opérateur de prodiges au point d’être appelé le Saint aux miracles.

En voici un bref aperçu :

La mule

Antoine disputait un jour sur la présence de Jésus dans l’Eucharistie avec un hérétique. Ce dernier lui lança un défi de prouver, par un miracle, que dans l’hostie consacrée est présent le vrai corps du Christ, et lui promit, s’il y parvenait, de se convertir à la foi catholique.

L’hérétique lui dit : « J’enfermerai ma mule pendant plusieurs jours dans mon étable, sans lui donner à manger. Je l’amènerai ensuite sur la place devant tout le monde en lui présentant du fourrage. Pendant ce temps, tu placeras l’hostie devant la mule. Si l’animal s’agenouille devant l’hostie en négligeant le fourrage, je me convertirai. »

Le jour fixé, le Saint montre l’hostie à la mule en disant : Lire la suite

Une religieuse enfouie dans l’intimité de Jésus

Un jour, je me tenais près d’une sœur aînée gravement malade, dont le passage en cette terre touchait à son terme. Elle était allongée sur son lit, souffrant énormément. Elle me dit : « je suis sûre que Le Seigneur est encore plus bon que tout ce qu’on peut imaginer »….Combien était bouleversante la certitude absolue avec laquelle Sœur Marie Agnès affirmait cette réalité…Je voyais bien qu’elle le savait d’expérience !

annonciade

Même au milieu de sa souffrance du moment, sa confiance en cette bonté infinie de Dieu n’était aucunement ébranlée. C’était simplement le témoignage d’une religieuse enfouie dans l’intimité de Jésus et qui avait touché cette indicible bonté de Jésus…. Lire la suite

Béni sois- tu, Seigneur, de m’avoir créée.

Sainte Claire d'AssisNée dans une famille de la noblesse locale, Claire, dès son enfance, manifeste un grand amour de Dieu et des pauvres. De même que l’arbre se reconnaît à ses fruits, on peut discerner, à travers cette fille lumineuse, les vertus de la mère. Dame Ortolana, en effet, est une authentique croyante de ce Moyen- Age qui ignorait les demi- mesures. Sa foi la conduira jusqu’à Jérusalem, au mépris de tous les dangers. Elle en sera magnifiquement récompensée par Celui qui donne toujours avec largesse. Enceinte de son premier enfant, alors qu’elle prie pour demander une heureuse délivrance, elle s’entend promettre : « Ne crains rien. Tu enfanteras une lumière qui illuminera le monde entier. »

Promesse splendidement réalisée en celle dont le nom révèle à la fois le plus intime du cœur, et le rayonnement de la vocation.

Enfant déjà brûlée de l’amour de Dieu,

Lire la suite

Dieu ne se comprend pas, il se rencontre

PentecôteDans quelques jours nous fêterons la Pentecôte, jour où l’Esprit Saint est répandu sur les apôtres et les disciples, réunis avec Marie à Jérusalem. C’était le commencement du don de l’Esprit fait aux hommes par le Père et son Fils, quand celui-ci, devenu homme comme nous, a pris sur lui nos péchés et notre mort pour nous rendre à notre Père dans une vie nouvelle, sainte et éternelle.

Cela doit sembler bien abstrait à la plupart d’entre vous… Incompréhensible. Bien sûr ! Nous sommes dépassés, c’est de Dieu qu’il s’agit ! Dieu ne se comprend pas, il se rencontre. De son côté, cette rencontre est tant désirée. Il nous a envoyé son Fils pour nous le faire savoir et il envoie en nous son Esprit Saint pour la réaliser, la rendre possible. Lire la suite

Juin le mois du Sacré-Cœur

Sacré-Cœur

La fête du Sacré-Cœur est une solennité célébrée le 3e vendredi après la solennité de la Pentecôte (19 jours après la fête). La dévotion au Sacré Cœur est liée à sainte Marguerite-Marie Alacoque, elle invite à fixer l’attention sur le cœur aimant de Jésus, compatissant et miséricordieux.

Quelques saints du mois

4 juin : Fête de la Pentecôte. La Pentecôte marque la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres et la naissance de l’Eglise.                                                                                                                           Le Livre des Actes des apôtres (2,1-13) rapporte l’évènement qui s’est passé au Cénacle à Jérusalem, 50 jours après la résurrection du Christ. « Quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils (les apôtres) se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues« .

Ainsi, la Pentecôte chrétienne est la fête du don de l’Esprit Saint.

5 juin : Saint Boniface de Mayence, évêque et martyr.

13 juin : Saint Antoine de Padoue, prêtre et docteur.

23 juin : Sacré-Cœur  de Jésus.

24 juin :  Naissance de saint Jean-Baptiste

29 juin :  Saints Pierre et Paul, Apôtres. On ne peut les séparer. Ils sont les deux piliers de l’Eglise.

Le pape François prie et invite à prier pour les Coptes

Prière pour les CoptesDans la cathédrale de Gênes, le pape François a prié en silence avec le clergé et les consacrés, pour les Coptes, ce samedi 27 mai 2017, vers 10 h, au lendemain de l’attentat qui a frappé des pèlerins du monastère Saint-Samuel.

La veille, le pape avait adressé un télégramme au président égyptien Al-Sissi, condamnant cette violence « barbare ».

Le pape est “profondément attristé” à la nouvelle de cette “attaque barbare dans le centre de l’Egypte” et par “la perte tragique de vies et les blessures causées par cet acte de haine insensé”.

Il exprime sa “sincère solidarité avec les personnes touchées par cet outrage violent” et spécialement pour “les enfants qui ont perdu la vie”.

Le pape “recommande les âmes des défunts à la miséricorde du Tout–Puissant”, et il assure “les familles en deuil” et “tous ceux qui ont été blessés” de ses “ardentes prières”. Lire la suite

Les œufs castillans

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

Le Frère Hervé-Marie nous reçois dans la cuisine du monastère pour nous partager une de ses recettes, les œufs castillans.

œufs castillans

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères » en haut dans la barre de menus.

Je vais vous préparer une place

Le cielVous avez entendu ce que vient de nous dire saint Luc : « Tandis qu’Il les bénissait, Il se sépara d’eux et fut emporté au ciel. Pour eux… ils retournèrent à Jérusalem remplis de joie ! »

Remplis de joie ! Quoi ? Le Seigneur Jésus leur est enlevé, visiblement tout au moins, et… ils sont dans la joie ? Quel paradoxe ! Jésus les quitte visiblement tout au moins et ils sont joyeux ça, alors !
Eh ! oui, ils étaient joyeux parce qu’ils l’aimaient pour de bon.

Jésus le leur avait dit, lorsqu’après la Cène il leur parlait de son départ prochain, de son retour vers le Père : « Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père parce que le Père est plus grand que Moi ! » (St Jean, ch.14,v.28). Egal au Père par la même et unique nature divine qu’il possède avec Lui, le Christ lui est inférieur par sa nature humaine, mais celle-ci en ce jour d’Ascension est exaltée dans la gloire même du Père, dans la gloire divine ! Et c’est de cette exaltation du Christ, quant à sa nature humaine, que les disciples doivent se réjouir… En ce jour, la nature humaine du Christ en a définitivement fini avec la souffrance : elle entre dans la gloire et le bonheur même de Dieu. Justement parce qu’ils aiment le Christ, parce qu’ils l’aiment plus qu’eux-mêmes, les Apôtres se réjouissent de son bonheur plus qu’ils ne sont attristés de perdre, de ce fait, sa présence visible…

« La Charité, disait saint Thomas d’Aquin, c’est une amitié avec Dieu. »

Et voilà bien de quoi nous faire réfléchir !… Aimons-nous Dieu, l’aimons-nous véritablement, gratuitement ?… Ou bien est-ce nous que nous aimons en ayant l’air de l’aimer ?… N’avons-nous pas l’air de l’aimer parfois, mais parce que « ça nous rapporte » ? Certains reprochent aux chrétiens d’aimer le prochain par intérêt parce que Dieu a promis de récompenser cet amour. N’en va-t-il pas bien souvent, trop souvent, de même de notre amour du Seigneur ?… Lire la suite

Dieu nous a destiné à célébrer sa gloire

La prière de louange est une prière chrétienne pour nous tous. Pendant la Messe, tous les jours, quand nous chantons en répétant « Saint, Saint, Saint … », ceci est une prière de louange, nous louons Dieu pour sa grandeur parce qu’il est grand. Et nous lui disons des belles choses, parce qu’il nous plaît que ce soit ainsi… La prière de louange nous rend féconds. Sarah dansait au grand moment de sa fécondité à quatre vingt dix ans ! La fécondité est une louange au Seigneur.

Pape François

Psaume 150:

Louez l’Éternel ! Louez Dieu dans son sanctuaire !
Louez-le dans l’étendue, où éclate sa puissance !

Louez-le pour ses hauts faits !
Louez-le selon l’immensité de sa grandeur !

Louez-le au son de la trompette !
Louez-le avec le luth et la harpe !

Louez-le avec le tambourin et avec des danses !
Louez-le avec les instruments à cordes et le chalumeau !

Louez-le avec les cymbales sonores !
Louez-le avec les cymbales retentissantes !

Que tout ce qui respire loue l’Éternel !
Louez l’Éternel !

Le « Frat »

Lancé il y a plus de cent ans, le Fraternel, plus communément appelé « Frat », est le plus grand pèlerinage de jeunes catholiques aujourd’hui en France. Lire la suite