Notre Père est Dieu ! Dieu est mon Père…

jésus marieJésus est venu pour me le faire connaître, c’est son désir le plus cher, au point d’accepter de souffrir et de mourir pour que mon cœur puisse connaître cet amour de son Père.

Alors, est-ce que je fais confiance à la volonté et à la puissance de son amour pour moi ? Ou-bien je m’occupe de tout par moi-même, c’est plus sûr…

Chercher d’abord son Royaume, je crois que c’est chercher d’abord à connaître et accueillir son amour pour moi, et sa volonté. Ce sera notre vie éternelle ! Notre vie sur terre est pour faire ce chemin.

Le plus court, c’est la confiance en son Cœur de Père.

« Si vous ne redevenez pas comme des petits enfants, vous ne pourrez accueillir le Royaume » dit Jésus. La confiance du petit enfant… Mais c’est ce qui nous est le plus difficile ! Avec tout ce qui a pu me blesser dans ma vie, effrayer mon cœur d’enfant, scandaliser mon intelligence d’adulte, comment faire encore confiance ? Eh bien, en faisant confiance quand-même ! Je m’explique : je ne sens pas la confiance en moi, mais la peur, le doute, l’indignité, la culpabilité, l’incapacité, la colère…

Alors, au lieu de m’arrêter à cela, par un acte de ma volonté, je me tourne quand-même, comme cela, vers Jésus qui vient toujours pour me sauver et me porter là où je ne peux pas arriver tout seul. Dans ce que je sens (et qu’il ne faut surtout pas refouler, cacher), je mets toute ma volonté (et mon amour) à accueillir son amour alors même que je ne le sens pas, que je me sens seul, abandonné, avec l’impression de ne jamais pouvoir m’en sortir. C’est un vrai combat, et nous avons vite fait, poussé par l’Ennemi, de baisser les bras et d’accepter d’en rester là, déçus, de Dieu, de nous-mêmes, de la vie.

Que c’est triste, pour nous, et pour notre Père. Cela transperce son Cœur, et ceux de Jésus et de sa Mère, notre Mère. Pour moi, ce combat, je le vis avec elle, la Vierge Marie, la vraie maman que Dieu nous donne. Simplement, en sa présence (dans la foi), en silence ou avec le soutien du chapelet. Pour moi, et pour bien d’autres, je vois qu’elle fait des merveilles (Mère veille…) pour nous aider à renaître dans l’amour du Père, comme son Fils.

Père Geoffroy

Publicités

2 commentaires sur « Notre Père est Dieu ! Dieu est mon Père… »

  1. Je me tourne vers ceux qui souffrent. Ils ressemblent beaucoup à Jésus qui vient toujours pour me sauver et me porter là où je ne peux pas arriver tout seul.
    Nous ne devons jamais nous fermer sur nous-mêmes, oublier ceux qui souffrent. Sinon, l’amour pour Jésus se transforme en amour pour soi-même.

    Aimé par 1 personne

    1. L’amour de Dieu ne peut être séparé de l’amour du prochain et plus particulièrement de celui qui souffre.
      “Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.” Matthieu 25,31-46.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s