Sainte Rosalie vierge et ermite

Sainte RosalieSainte Rosalie, du sang royal de Charlemagne, naquit à Palerme, en Sicile, d’un chevalier français et d’une parente de Roger, roi de Sicile. La Sainte Vierge lui apparut et lui conseilla de se retirer du monde. Rosalie, à quatorze ans, quitta le palais de son père sans avertir personne, n’emportant qu’un crucifix et des instruments de pénitence.

Deux anges la conduisirent sur une montagne voisine de la ville.

Dans une grotte inconnue et enveloppée de neige pendant plusieurs mois, Rosalie passa quelques années, partageant son temps entre l’oraison, la prière et la pénitence. Des racines crues faisaient sa nourriture; l’eau du rocher lui servait de boisson. Souvent elle recevait la visite des Anges, et le Sauveur Lui-même venait parfois S’entretenir avec elle. On voit encore dans cette grotte une petite fontaine qu’elle creusa pour réunir les eaux qui suintaient à travers les fissures de la roche; on voit aussi une sorte d’autel grossier et un long morceau de marbre où elle prenait son repas, un siège taillé dans le roc et une vigne très ancienne, qu’on croit avoir été plantée par elle.

Aussitôt après sa disparition, sa famille la fit rechercher dans toute la Sicile.

Les anges avertirent Rosalie qu’elle serait bientôt découverte, si elle ne changeait de demeure; elle prit aussitôt son crucifix et le peu d’objets qu’elle avait avec elle et suivit ses guides célestes; ils la conduisirent sur le mont Pellegrino, où ils lui indiquèrent une grotte obscure et humide qui lui servit de retraite pendant les dix-huit dernières années de sa vie.

Rosalie est née en 1130 et elle mourut en 1160

Abbé L. Jaud,

En 1624, la peste se déclara à Palerme,

et Sainte Rosalie apparut d’abord à une femme malade, puis à un chasseur auquel elle indiqua où se trouvaient son corps.

Elle lui ordonna de transporter ses restes à Palerme et d’organiser une grande procession en les transportant dans les rues de la cité.

Le chasseur gravit la montagne, et retrouva les restes de la Sainte là où elle le lui avait dit. Il fit ce qu’elle lui avait recommandé, et dès la fin de la procession, la peste cessa.

Après ce miracle, Sainte Rosalie fut vénérée comme la Sainte patronne de Palerme et un Sanctuaire fut érigé à l’endroit où ses restes avaient été retrouvés.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s