L’heure de l’angoisse

L'heure d'angoisseLa passion révèle encore davantage la personnalité de Jésus. Profondément humain, il a besoin de la présence de ses amis au moment où approchent les heures difficiles.

Il emmène avec lui Pierre, Jacques et jean, et il a besoin qu’ils veillent avec lui. Il leur dit sa tristesse  » à en mourir  » et les prie de rester proches. Avec toute sa sensibilité, il entre dans un dialogue poignant et mystérieux avec son Père. Il exprime sa peur devant la coupe de douleur, et la répugnance si humaine qui l’étreint devant l’épreuve. Mais son dernier mot reste d’acceptation : «  non pas ce que je veux, mais ce que tu veux !  »

Nous assistons alors à ce va-et-vient étonnant de Jésus entre son Père qu’il « prie dans le secret « , et auquel il s’en remet, et ses disciples, englués dans le sommeil, et qu’il cherche en vain à tenir éveillés.

Voilà que ses amis le laissent seul.

Son environnement humain se dérobe :  » C’en est fait. » Il va entrer dans une autre aventure, à dimension plus qu’humaine. Personne ne peut l’y accompagner :  » L’heure est venue. » Ce qu’il leur a prédit est là :  » Voici que le fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs. » Les apôtres ont commencé à l’abandonner dès l’agonie. Il vont s’enfuir et le laisser seul jusqu’à la mort…

Seigneur Jésus, porte nous en toi, même lorsque nous n’osons plus te suivre !

L Dalloz Achevêque

Publicités

2 commentaires sur « L’heure de l’angoisse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s