Le Linceul de Turin vient de la Résurrection du Christ

Aujourd’hui, avec l’accumulation de découvertes étonnantes sur cet objet qui est le plus étudié au monde (500.000 heures de recherches scientifiques de haut niveau) il est possible de conclure que ce linge est bien celui qui a enveloppé le cadavre du Christ après sa mort en l’an 30 à Jérusalem et d’affirmer que le rayonnement qui a provoqué l’image imprimée sur le tissu, – image stupéfiante, inexplicable et non reproductible par la science à ce jour – (négatif montrant une image nette à partir d’une oxydation acide déshydratante de densité variable indiquant une information de distance) ne peut venir que du « flash » de la Résurrection. En s’attachant à mettre en lumière 5 arguments précis qui sont tous décisifs, la présentation explique pourquoi, dans l’état de la connaissance actuelle, rester dans le doute et ne pas conclure serait une attitude idéologique, incohérente et inadaptée.

Publicités

2 commentaires sur « Le Linceul de Turin vient de la Résurrection du Christ »

  1. Si on lit l’Evangile tel qu’il m’à été révélé,dans le neuvième volume,de la série,qui compte 10 volumes, Maria Valtorta décrit la mise au tombeau de Jésus et la description de la plaie du côté de Jésus et aussi le pied qui reste à plat de même que la Description des différentes plaies de Jésus,les visions de la vie de Jésus qu’elle a eu à partir de 1943 ,ces descriptions sont exactement conformes aux . Analyses faites par les spécialistes du CIELT et de la NASA faites en 1978..sur le Suaire de Turin.elle assiste à la mise au tombeau du Christ et à la terrible souffrance de Marie sa Maman.
    Dans ses révélations,Jésus parle du Tissu sur lequel est écrit avec l’encre de son sang les souffrances qu’Il a endurée.Jésus décrit que les plaies causées par la flagellation si cruelle ont fait que ses reins ont cessé de fonctionner et les toxines urémiques avec la sueur d’un corps surfatigué associées aux produits d’embaumement que sont la myrrhe et l’aloés sont responsables de l’image imprimée par son corps sur le tissu du Suaire.
    C’est vraiment extraordinaire ce que Maria Valtorta décrit , elle se nomme elle-même la petite plume de Jésus avec une grande humilité.Cette dame italienne paralysée sur son lit durant 27 ans a revu toute la vie de Jésus sur une période se situant entre 1943 et 1947.Il faut lire ces volumes avec son cœur.Le Seigneur est tellement bon qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer.

    Jocelyne Boudreault.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s