Une tourte Normande et la Teurgoule

Retrouvons notre rubrique mensuelle sur « La Cuisine des Monastères »

« Dans la tradition monastique », dit le père abbé de Mondaye, « le repas aussi est une liturgie » – une liturgie normande aujourd´hui, grâce au Frère Laurent ; nul ne saurait en douter quand, dans la tourte peu à peu élevée, sur la crème épaisse et les oignons, les pommes déglacées au cidre, puis l´andouille, se font rosaces… De quoi réjouir les saints du ciel et ceux de la terre, que le cuisinier de Saint-Martin unit dans ses prières à l´approche des 1er et 2 novembre. Et savez-vous ce qu´est la Teurgoule, qui autrefois passait quatre heures dans le four du boulanger, juste après la cuisson des pains ?

Pour visionner les autres recettes, il suffit de cliquer sur la catégorie « La Cuisine des Monastères »

Publicités

Un commentaire sur “Une tourte Normande et la Teurgoule

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :