Elle viendra à notre secours.

Marie

au cœur de l’été brille une grande fête, l’Assomption, chère au cœur des chrétiens, sans doute parce que c’est la fête d’une Maman. Une maman à la fois ordinaire, une ‘vraie’ maman, et extraordinaire, car son enfant vient du Ciel et est le Fils de Dieu. En même temps, il est comme nous, homme, dans les mêmes conditions de vie terrestre et difficile que partagent tous les hommes, avec bien des inégalités, des larmes, et trop souvent du sang.

Venant de Dieu, il y a deux grandes différences entre lui et nous :

dans son humanité, d’enfant à adulte, il va connaître Dieu et l’appeler Père, dans sa langue, l’araméen : « Abba », littéralement : Papa !
Il connait de quel amour il est aimé et il en vit. « Je suis dans le Père et le Père est en moi.» Jean 14,10.
Et comme il est aimé, il va nous aimer : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. » Jean 15,9.
Cela nous amène à la seconde grande différence entre lui et nous : il est saint, toujours il aime, jusqu’à ses ennemis eux-mêmes, toujours il demeure dans la confiance et se remet entre les mains de son Père, jusque dans l’horreur et la mort.
Nous sommes de la terre et nous sommes pécheurs, mais Celui qui nous crée nous a, dès le commencement, destinés au Ciel et à la sainteté, destinés à recevoir la même vie et le même amour qu’il donne à son Fils. C’est pour nous révéler cette bienheureuse et immense nouvelle que notre Père a envoyé son Fils nous montrer à la fois le visage, l’être d’amour de notre Père, et le chemin qui nous ramène à lui.
Marie, par une grâce unique, par une miséricorde infinie, a été créée ‘Immaculée Conception‘, c’est à dire sans être atteinte comme nous par le péché. C’est ainsi qu’elle a pu devenir la mère de Jésus et vivre comme lui et avec lui dans la confiance et l’amour jusqu’au bout, jusqu’à la Croix.

A l’Assomption, elle ressuscite avec son corps et monte au Ciel.

Comme Jésus, elle reste aussi avec nous, tous les jours, ce qu’elle manifeste par ses nombreuses apparitions dans le monde, où, comme une maman, elle vient nous soutenir sur la terre et nous guider vers le Ciel où elle est. Elle nous appelle à nous consacrer à son Cœur Immaculé pour que nous lui appartenions en tant que ses enfants propres et qu’elle puisse faire pour nous ce dont nous avons besoin pour grandir dans la vie de son Fils : connaître l’amour de notre Père, garder toujours confiance jusque dans le mal qui peut nous atteindre, et aimer comme il nous aime.
Apprenons à aller sur le Cœur de notre Mère, comme des petits enfants. Elle viendra à notre secours. Le chapelet peut beaucoup nous aider.
p. Geoffroy

Publicités

Une réflexion sur “Elle viendra à notre secours.

  1. marie 7 juillet 2017 / 14 h 54 min

    Bonjour , étant donné que je me prénomme Marie -Thérèse, ma prière commence par un je vous salue Marie, afin qu’elle intercède avec St Thérèse de l’Enfant jésus (mes deux « patronnes ») auprès de Jésus , afin que celui-ci demande à Dieu de bine vouloir écouter ma prière. Bonne après-midi, ici sous la chaleur! Amiclement MTH

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s