Ta passion a commencé, te voilà seul, abandonné. 

Au jardin des oliviers, sur tes joues, tes larmes ont saigné.

O père, mon père, que cette coupe s’éloigne de moi, mais non pas ma volonté ! Que Ta Volonté soit faite!

Arrêté, frappé, bafoué, tu regardais, tes bourreaux s’acharnaient…
En silence, toi tu priais, tu pardonnais, le cœur tant attristé.
Ton Corps, ta chair, est déchirée, tu es flagellé, oui, tu as reçu, les 40 coups de fouets, pour mes impuretés, pour me purifier.

Sur ta tête ils ont tressé la couronne des condamnés.
L’amertume, l’orgueil et la haine, tant d’épines qui t’ont traversé. Et pourtant, l’univers obéit à ta voix, tu es le Roi des rois offerts, couronné d’épines, humilié, tu as souffert.

Par Amour pour moi, tu as porté la croix, dans tes yeux je me vois, tant aimé de toi!
Ton Amour livré, ton cœur est transpercé, tes bras se sont ouverts, sur le bois du calvaire !

Et tes mains, tes pieds, sont cloués, tu es crucifié, oui, dans un dernier cri, tu rends ton Esprit…

Par Amour pour moi, tu as porté ma Croix, dans tes yeux je me vois, tant aimé de toi!
Ton Amour livré, ton cœur est transpercé, tes bras se sont ouverts, sur le bois du calvaire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s