Voici Pâques, fête de cet ‘incroyable’ évènement pour l’humanité :

Christ la résurrection d’un homme en tout point semblable à nous, sauf qu’il ne péchait pas et appelait Dieu ‘son Père’. Ce qui l’a fait condamner à mort.
C’est à partir de cette résurrection que tout a commencé et s’est déployé jusqu’à nous : la foi des disciples, le don de l’Esprit Saint à la Pentecôte, l’Eglise.
Nous aussi nous ressusciterons. Notre mort, comme celle de Jésus, sera notre passage vers le Père, notre Père.
Il y a quelques mois, ma mère, âgée, me faisait part de ses craintes face à ce moment de sa mort. Je peux heureusement faire appel à sa foi et je lui ai simplement demandé si elle croyait que notre Père pouvait nous laisser seul à un tel moment. Elle a vite fait elle-même la réflexion que ce n’était pas possible pour notre Père d’abandonner son enfant à ce moment là. Et elle a ainsi retrouvé la paix.
« Père, entre tes mains je remets mon esprit. » Luc 23,46. C’est ainsi que Jésus est mort, dans la confiance et l’offrande de sa vie, entre les mains de son Père. Il est mort en priant son Père, en lui parlant.
Marie, sa mère, était là, tout près de lui. Elle sera là aussi pour nous et les nôtres, comme nous le lui demandons dans l’humble prière du ‘Je vous salue Marie’ : « Prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort ».
Et puis il y a ceux qui nous ont précédés, parents, conjoint, famille, amis… Tous ceux qui nous aiment et ont atteint un amour parfait pour nous, en entrant dans la plénitude de la vie et de l’amour que le Père nous partage avec son Fils.

Non, nous ne serons pas seuls pour notre arrivée au Ciel !

La fête de Pâques nous rappelle que c’est le but de notre vie. Avant de mourir, Jésus disait aux siens : « Pour aller où je vais, vous connaissez le chemin ». Puis, voyant leur questionnement, il ajouta : «Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, personne ne va vers le Père sans passer par moi. » Jean 14,4-6.
Heureux ceux qui ont accueilli Jésus pendant leur vie, qui ont pris son chemin dans la foi et l’amour, qui ont appris à connaître son Père, à connaître son incroyable amour pour chacun de nous, à s’abandonner à lui tels qu’ils sont, pauvres et pécheurs, qui ont appris à redevenir ces petits enfants que Jésus nous donne en exemple pour pouvoir accueillir le Royaume.
« Ne crains pas, petit troupeau, il a plu au Père de vous donner le Royaume. » Luc 12,32. Nous donner le Royaume, c’est sa joie et son projet pour nous ! Réjouissons son cœur de Père en l’accueillant et en recherchant le Royaume avant toutes les choses de ce monde qui passeront.
Que votre vie soit un joyeux chemin de Pâques !
p. Geoffroy

Publicités

2 réflexions sur “Voici Pâques, fête de cet ‘incroyable’ évènement pour l’humanité :

  1. marie 7 avril 2017 / 15 h 20 min

    Bonjour J’ai encore eu du mal ce matin (chez la coiffeuse) à expliquer notre Foi, les gens croient de moins en moins en Dieu, j’en rage de ne pas être plus persuasive, Bonne fin du jour MTH

    J'aime

    • Jean-Pierre 8 avril 2017 / 11 h 38 min

      Bonjour Marie,

      inutile de vouloir convaincre, le fait d’oser témoigner dans un environnement souvent hostile c’est déjà bien…

      Le désir de Dieu est inscrit dans le cœur de l’homme, car l’homme est créé par Dieu et pour Dieu ; Dieu ne cesse d’attirer l’homme vers Lui, et ce n’est qu’en Dieu que l’homme trouvera la vérité et le bonheur qu’il ne cesse de chercher :
      Mais ce  » rapport intime et vital qui unit l’homme à Dieu  » (GS 19, § 1) peut être oublié, méconnu et même rejeté explicitement par l’homme. De telles attitudes peuvent avoir des origines très diverses : la révolte contre le mal dans le monde, l’ignorance ou l’indifférence religieuses, les soucis du monde et des richesses (cf. Mt 13,22), le mauvais exemple des croyants, les courants de pensée hostiles à la religion, et finalement cette attitude de l’homme pécheur qui, de peur, se cache devant Dieu (cf. Gn 3, 8-10) et fuit devant son appel (cf. Jon 1, 3).

       » Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu  » (Ps 105, 3).
      Si l’homme peut oublier ou refuser Dieu, Dieu, Lui, ne cesse d’appeler tout homme à Le chercher pour qu’il vive et trouve le bonheur. Mais cette quête exige de l’homme tout l’effort de son intelligence, la rectitude de sa volonté,  » un cœur droit « , et aussi le témoignage des autres qui lui apprennent à chercher Dieu.
      extrait du catéchisme de l’Église Catholique

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s