L’enfer existe-t-il ?

vidéo du Père Henri Boulad 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 16,19-31.
En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux.
Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères.
Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères.
Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra.
Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui.
Alors il cria : “Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise.
– Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance.
Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.”
Le riche répliqua : “Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père.
En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !”
Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent !
– Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.”
Abraham répondit : “S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.” »

Qui est le Père Henri Boulad

Né à Alexandrie le 28 août 1931. Deux frères plus âgés, une soeur plus jeune.

D’origine syrienne par le père et syro-italienne par la mère. De nationalité égyptienne et libanaise. De rite grec-melkite byzantin catholique.

Parallèlement à ses études chez les Frères des Écoles Chrétiennes d’Alexandrie, il étudie le dessin et la peinture sous la direction d’un artiste italien, Giuseppe Bartolini. 

A seize ans et demi, il décide de consacrer sa vie à Dieu et aux autres. Après une expérience de vie professionnelle dans une société de spiritueux, il entre chez les Jésuites à l’âge de 19 ans.

►1950 – 1952  Liban (Bikfaya) – Formation spirituelle : noviciat
►1952 – 1954  France (Laval) – Formation littéraire : latin, grec, français, anglais, art, théâtre, cinéma. Découverte de Pascal.
►1954 – 1957 France (Chantilly) – Formation philosophique – Découverte de Teilhard de Chardin

  • Licence en philosophie.
  • Diplôme d’animateur de jeunes.
  • Diplôme de dessin.
►1957 – 1960  Le Caire : Éducateur au Collège des Jésuites et au Séminaire copte-catholique. « L’éducation est la clé de demain, le secret de tout développement, le meilleur investissement qu’une nation puisse faire pour construire son avenir. »
►1960 – 1964  Liban (Beyrouth) – Formation théologique : Deux mémoires :

  • Le développement du dogme, d’après Newman
  • Le mystère de la personne à la lumière de l’Incarnation
►1963 Ordination sacerdotale. Licence en théologie.
►1965 – 1967 

 

USA : Études supérieures

  • Ascétique et mystique à St Robert’s Hall dans le Connecticut (3° an)
  • Nombreuses retraites et conférences tant aux USA qu’au Canada
  • Études de psychologie à l’Université de Chicago : Maîtrise en psychologie. Titre du mémoire : « La dimension sociale du comportement oral en théorie psychanalytique »
  • Résiste à la tentation de demeurer aux USA, où on lui promet un brillant avenir, pour retourner en Égypte qu’il « veut servir jusqu’à épuisement de ses forces ».
►1967 – 1975  Le Caire : Éducateur au Collège des Jésuites. Découverte de Simone Weil.
►1975 – 1979  Supérieur des Jésuites d’Alexandrie
►1979 – 1984 Supérieur régional des Jésuites d’Égypte et Président de l’Assemblée des Supérieurs Majeurs d’Égypte.
►1980 – 1990  Professeur de théologie à l’Institut catholique de théologie du Caire
►1983 Décoré par la France du titre d’ « Officier de l’Ordre national du Mérite », pour son œuvre éducative et son engagement auprès des plus démunis.
►1984 – 1995  Directeur de Caritas-Égypte
►1985 Fondation du SETI pour le hadicap mental au Caire (Hôpital, centre de physiothérapie, jardin d’enfants, home de vieillards, centre d’accueil, …
►1989 Fondation du SETI pour le hadicap mental à Alexandrie (Hôpital, centre de physiothérapie, jardin d’enfants, home de vieillards, centre d’accueil, …
►1991 – 1995 Vice-Président de Caritas-Internationalis pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. Nombreux voyages en Europe, Afrique, Monde arabe, Inde, Indonésie, Canada, USA.

Promu de nouveau par la France au titre de « Commandeur de l’Ordre National du Mérite ».

►1995 – 2004  Alexandrie : Supérieur des Jésuites
►2000 – 2010  Membre du conseil d’administration de l’Association de la Haute Égypte pour l’éducation et le développement AHEED.
►2004 – 2009  Recteur du Collège de la Sainte-Famille (Jésuites).Le Caire.
►1993 – 2013  Président de l’Association SANABEL (Hôpital, centre de physiothérapie, jardin d’enfants, home de vieillards, centre d’accueil, …
►2000 – 2010 Association Membre du Conseil, puis vice-président de Caritas Egypte
►2009 – 2013  Directeur du Centre Culturel Jésuite d’Alexandrie

Homme en continuelle recherche, il ne se croit jamais arrivé. Son exigence de cohérence et de conciliation entre foi et raison, tradition et modernité le pousse à se poser sans cesse des questions et à tout vouloir remettre en question. Amoureux du risque, ami du paradoxe, volontiers provocateur, Henri Boulad représente une personnalité inclassable, qui n’entre dans aucune catégorie.

Pour en savoir plus voir son site

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s