Qu’est-ce que le sacrement de la confession ?

La confession est rite par lequel le chrétien demande pardon pour ses fautes. On parle encore de sacrement de guérison car, si le péché abîme l’âme de celui qui fait le mal, au cours de ce rite, Dieu rétablit l’âme dans toutes ses facultés. Il s’agit pour les chrétiens d’une icône vivante de Jésus : non seulement car Jésus pardonnait les péchés de ceux qui voulaient se repentir, mais aussi parce que, à travers le prêtre, c’est réellement Jésus qui leur pardonne.

confession

L’absolution est l’étape principale de ce sacrement.

Après avoir écouté les péchés du pénitent, le prêtre dit :

Que Dieu notre Père vous montre sa miséricorde ! Par la mort et la Résurrection de son Fils, il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés ; par le ministère de l’Église, qu’il vous donne le pardon et la paix ! Et moi, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, je vous pardonne tous vos péchés.

Pendant qu’il prononce ces paroles, le prêtre tient ses mains étendues vers le pénitent, et au moment de la dernière phrase, qui est la plus importante, il trace un signe de croix sur lui. La pénitence ne doit pas être comprise comme une sanction gratuite, mais comme un acte de justice : le mal commis demande une réparation. La pénitence doit toutefois permettre au pénitent de rester inconnu, être proportionnelle à la faute, et faire preuve de miséricorde et de charité. Pour autant que tout ce qu’il était possible de faire pour réparer un acte a été fait, on estime qu’un véritable remord constitue une pénitence suffisante.

theopedie

Publicités

3 commentaires sur « Qu’est-ce que le sacrement de la confession ? »

    1. Bonsoir Nathalie

      Jésus dit qu’il est un péché qui ne sera pas pardonné, le péché contre l’Esprit. :
      « en vérité, tout sera remis aux enfants des hommes, les péchés et les blasphèmes tant qu’ils en auront proférés ; mais quiconque aura blasphémé contre l’Esprit Saint n’aura jamais de rémission : il est coupable d’une faute éternelle » (Mc 3, 28-29).

      Aimé par 1 personne

  1. Saint Augustin a dit::La voix de votre miséricorde crie plus fort que celle de nos péchés.
    Ste Thérèse de l’Enfant Jésus a dit ::Oui je le sens, quand même j’aurais sur la conscience tous les péchés qui se peuvent commettre, j’irais, le coeur brisé de repentir, me jeter dans les bras de Jésus, car je sais combien Il chérit l’enfant prodigue qui revient à Lui. Dieu pardonne tout à celui qui se repends sincèrement, (sauf celui de l’esprit.)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s