Peux-tu simplement m’écouter ?

écouterQuand je te demande de m’écouter et que tu commences à me donner des conseils, tu n’as pas fait ce que je te demandais.
Quand je te demande de m’écouter et que tu commences à me dire pourquoi je ne devais pas ressentir cela, tu bafoues mes sentiments.
Quand je te demande de m’écouter et que tu sens que tu dois faire quelque chose pour résoudre mon problème, tu m’as fait défaut, aussi étrange que cela puisse paraître.
Écoute, tout ce que je te demande, c’est que tu m’écoutes. Non que tu parles où que tu fasses quelque chose ; je te demande uniquement de m’écouter.
Les conseils sont bon marché, pour 6 francs j’aurai dans le même journal le courrier du cœur et l’horoscope. Lire la suite

Merci Saint Joseph

L’exemple de saint Joseph est pour nous tous une puissante invitation à accomplir avec fidélité, simplicité et modestie, le rôle que la Providence nous a confié. Benoit XVΙ

Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint Esprit, avant qu’ils eussent habité ensemble.
Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle. Lire la suite

Les Guetteurs, reggae chrétien.

 Fratoun

Mama ils ont encore fait d’autres lois

Jamais ils ne feront taire notre voix,
Mon coeur n’est pas de ce monde-là.
Ils me disent que mon peuple n’est pas de taille,
Ils nous traitent comme un troupeau de bétail,
Nos souffrances pour eux ne sont qu’un détail.

Leurs pitreries ne m’intéressent pas,
Leur vie n’est qu’un film de cinéma,
Papa je ne t’y vois pas.

Tu es mon Père, mon Frère et mon Roi

Vais-je te dire que je l’aime cette vie là ?
Tant d’offenses et de lances sur mon sillage,
Tant de traces et de marques sur mon visage,
Tant de mensonges de songes et de mirages.

Vais-je te dire que je l’aime malgré tout ça ?
Malgré le vent qui balaye mon espoir.
Oserais-je clamer à haute voix ta gloire ?
Ou vais-je fuir dans la peine comme un froussard. Lire la suite

Qu’est-ce qu’être disciple ?

Écoutons Jésus lui-même nous l’enseigner.

disciple de JésusLa première des choses qu’il dit à ceux qu’il vient d’appeler à sa suite c’est de prier le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson. La première mission des disciples est donc de prier le Père d’envoyer d’autres disciples à leurs côtés. Quelle leçon d’humilité ! C’est comme si Jésus invitait ces hommes à reconnaître le besoin d’avoir des frères pour les aider dans leur ministère. Découvrir que l’on n’est pas essentiel, que l’on ne peut répondre à tout. Voilà peut-être bien ce qui doit, avant toute chose, habiter le cœur d’un disciple. Ce dernier pourra alors découvrir que ce qu’il réalise ou met en œuvre ne vient pas d’abord de lui mais est don de Dieu. A cette condition, et à cette seule condition, il pourra porter un fruit qui demeure.

Un autre point fondamental que Jésus révèle au disciple est qu’il est envoyé comme une brebis au milieu des loups. Évangéliser n’est pas une sinécure. A un autre endroit de l’évangile, Jésus dira que le disciple n’est pas au-dessus du maître. Il est appelé à la même destinée, à boire à la même coupe, à faire de toute sa vie une offrande vivante et aimante pour le salut du monde. Tite l’expérimenta à la suite de Paul, l’Apôtre des nations, à travers son action évangélisatrice dans le bassin méditerranéen. Timothée, quant à lui, le vivra jusqu’au don total du martyr en sa ville épiscopale d’Ephèse. Lire la suite

Prière à la Sainte Famille

Sainte FamilleJésus, Marie et Joseph
en vous, nous contemplons la splendeur de l’amour vrai,
en toute confiance nous nous adressons à vous.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles
un lieu de communion et un cénacle de prière,
d’authentiques écoles de l’Évangile
et de petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que plus jamais il n’y ait dans les familles
des scènes de violence, d’isolement et de division ;
que celui qui a été blessé ou scandalisé
soit, bientôt, consolé et guéri. Lire la suite

Défi de carême lancé par le pape François

BiblePendant les quarante jours du carême, en tant que chrétiens, nous sommes invités à suivre les traces de Jésus et à affronter le combat spirituel contre le Malin par la force de la Parole de Dieu. Pas par notre parole, c’est inutile. La Parole de Dieu : elle, elle a la force pour vaincre Satan. Il faut donc se familiariser avec la Bible : la lire souvent, la méditer, l’assimiler. La Bible contient la Parole de Dieu, qui est toujours actuelle et efficace.

Quelqu’un a dit : qu’est-ce qui se passerait si nous traitions la Bible comme nous traitons notre téléphone portable ? Si nous la portions toujours avec nous – ou au moins le petit Evangile de poche – : qu’est-ce qui se passerait ? Si nous revenions en arrière quand nous l’oublions. Tu oublies ton téléphone portable : « Oh je ne l’ai pas, je retourne le chercher. » Si nous l’ouvrions plusieurs fois par jour. Si nous lisions les messages de Dieu contenus dans la Bible comme nous lisons les messages du portable, qu’est-ce qui se passerait ? Lire la suite

L’Amour n’est pas aimé

JésusCe cri de tristesse est souvent attribué à saint François d’Assise le grand amant de la Passion du Christ, crucifié lui-même à la ressemblance de son maître. Mais Thomas de Celano nous dit seulement qu’il répétait souvent : « Amor amandus est » : « Il faut aimer l’Amour« . Peu importe, ce cri poignant on le trouve tel quel chez saint Claude la Colombière, directeur de sainte Marguerite-Marie et confident des demandes du Sacré-Cœur : « Il aime et II n’est point aimé …« . La « dévotion au Sacré-Cœur » a pour objet précis l’amour méprisé du Cœur du Fils de Dieu dont on honore les souffrances intérieures : elles lui ont fait porter par avance l’angoisse de toute l’ingratitude des hommes sans que personne voulût s’affliger avec Lui. « Rendre amour pour amour et réparer les outrages« , telle est la consigne du Père Croiset, l’un des derniers confidents de la Sainte du Sacré-Cœur. Le Sacré-Cœur souffre du mépris des chrétiens mais surtout du mépris des âmes consacrées : « les autres se contentent de frapper sur mon corps, mais ceux-ci atteignent mon cœur« .

On retrouve à Fatima, et l’Amour : « le Seigneur veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur immaculé« , et l’Amour méprisé : « Aie pitié du Cœur de ma Sainte Mère qui est couvert d’épines que les hommes ingrats lui enfoncent à tout instant sans qu’il y en ait qui fassent acte de réparation pour les arracher ».

Et la Sainte Vierge dit à sœur Lucie ( 10 décembre 1925 ) : « Toi, du moins, aie soin de me consoler« . Lire la suite

Bien-aimés de Dieu

ouvre tes brasNous voici arrivés au seuil du Carême, ce saint temps où nous faisons un effort pour nous rapprocher du Seigneur, pour éviter ce qui nous éloigne de lui et l’attriste, et pratiquer ce qui nous rapproche de lui et le réjouit. Un temps de conversion.

Le Seigneur, lui, de son côté, est proche de nous. Il est présent à chaque instant de notre vie, il connait nos pensées, nos sentiments, tout ce que nous traversons.
Le ‘problème’ n’est pas de son côté mais du nôtre. Si nous n’avons pas encore perçu sa présence, son amour pour nous, sa paix, reconnu la joie qu’il donne quand nous agissons et pensons comme lui, c’est le plus souvent par un manque de présence à nous-mêmes, dans la vérité de ce que nous vivons. Même quand nous prions, nous pouvons le faire sans être conscient de sentiments ou de pensées qui pourtant nous habitent et ne sont pas selon le Seigneur, et qui donc nous éloignent, nous séparent de lui, qui est pourtant le plus proche de moi qu’il soit possible d’être et qui souffre de me voir ainsi séparé de lui et plus ou moins malheureux, alors qu’il voudrait tant me prendre sur son Coeur comme un Père son enfant bien-aimé.

Le Seigneur est là pour me sauver.

Lire la suite